Un service AEMO / AED à l'UDAF

Imprimer

Déjà six UDAF en France ont créé auparavant un service pour l’exercice de mesures éducatives.

Le pôle Familles de l’UDAF de la Vienne s’est proposé d’exercer des mesures administratives d’Aide Educative à Domicile et des mesures judiciaires d’Action Educative en Milieu Ouvert, à l’égard des familles déjà suivies dans le service, dans le cadre des Mesures Judiciaires d’Aide à la Gestion du Budget Familial (MJAGBF).

Conseil Général de la Vienne« La loi confie au Conseil Général le financement des mesures de maintien à domicile (AEMO/AED). Lors des travaux d’élaboration du Schéma Départemental de la Protection de l’Enfance, adopté en Décembre 2009 par l’Assemblée Départementale, nous avons rapidement fait le constat qu’il nous fallait des partenaires supplémentaires.
L’UDAF a su, dans des délais très rapides, produire un projet de grande qualité dans l’intérêt des enfants et de leurs familles. Je souhaite pour l’avenir que ce service puisse prendre de l’ampleur nécessaire dans le dispositif départemental. »

En exerçant ces deux mesures (AED ou AEMO et MJAGBF) au sein d’un même service, mais par des personnels différenciés, l’UDAF ne pourra apporter que cohérence et coordination dans les actions menées auprès des mineurs et de leurs familles.

Après un passage en CROSMS le 12 juin 2009, l’UDAF a obtenu un avis favorable pour la création de ce service.

L’UDAF est autorisée, par arrêté du 30 juillet 2009, à créer un service d’interventions éducatives en milieu ouvert.

L’UDAF est habilitée par le Conseil général pour l’exercice de 50 mesures administratives (demandées par les familles) et par la préfecture et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) pour l’exercice de 50 mesures judiciaires (ordonnées par les juges des enfants).

La prise en charge de toutes ces mesures éducatives est financée par le Conseil général de la Vienne qui a accordé sa confiance à l’UDAF de la Vienne.

A l’initiative du Conseil général et de la PJJ , un travail  d’échanges  s’effectue avec le SAEF (service exerçant également des mesures éducatives) sur le nombre de mineurs suivis sur le département et les outils à mettre en place.

Afin de répondre aux demandes supplémentaires sur le département, l’UDAF demande en 2010, une augmentation de prise en charge de mineurs.

Les objectifs de l’exercice de ces mesures éducatives sont évidemment de :

  • Tout mettre en œuvre pour maintenir les mineurs auprès de leurs parents
  • Apporter un mieux être à l’enfant dans son milieu familial
  • Effectuer du soutien à la parentalité par une action éducative
  • Développer les compétences parentales.

Equipe pluridisciplinaire constituée :

  • d’un responsable de service
  • de quatre  Educateurs
  • d’une secrétaire
  • d’une psychologue

qui travaille autour du projet éducatif de chaque mineur

Les points clés du projet sont :

  • L’immédiateté de la prise en charge.
  • Des visites à domicile (le plus possible) avec un rythme de 10 rencontres par an en moyenne.
  • Un travail indispensable avec les autres travailleurs sociaux (Délégués, Assistants Sociaux, Techniciennes de l’Intervention Sociale et familiale, Educateurs Aide Sociale à l’Enfance, puéricultrices…), les référents du système scolaire (maternelle, primaire, collège, CFA, IME…), les professionnels des services de soins (CMPP, CMPEA, hôpital de jour, orthophonistes…)